• les derniers hommes du Klahari

     

    Les derniers hommes du Kalahari de Rupert Issacson, traduit de l'anglais par Esther Ménévis.

    De mère sud-africaine et de père originaire de l'ancienne Rhodésie, l'écrivain et journaliste Rupert Isaacson a été nourri et bercé par l'Afrique, sa culture, ses légendes et ses contes. Cette magie ressentie dès l'enfance lui a donné envie d'aller à la rencontre des derniers Bushmen, au Kalahari, étendue désertique entre l'Afrique du Sud, le Botswana et la Namibie. Ce livre est autant le récit du fabuleux voyage qui a transformé sa vie que l'histoire déchirante de la lutte d'un peuple pour sa survie. Car la réalité des Bushmen est à mille lieues du mythe : traumatisés par des années de génocide, ils sont chassés de leurs terres, menacés dans leur identité même. Rupert Isaacson a rencontré ces hommes et ces femmes qui vivent encore de chasse et de cueillette et se battent pour sauvegarder la culture de leurs ancêtres, l'une des plus anciennes de l'humanité. Un extraordinaire héritage spirituel où les chamanes ont le pouvoir de se transformer en lion ou en léopard, sur fond de chants sacrés. Engagé aux côtés du Survival dans la lutte pour la reconnaissance des droits des Bushmen, l'auteur raconte l'histoire déchirante d'un peuple chassé de ses terres, menacé dans son identité même, aux confins de l'Afrique du Sud, du Botswana et de la Namibie.

    Ed. Albin Michel, coll. Latitudes, 2008, 306 p.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :