• Le Botswana approuve une mine de 3 milliards de dollars

    Le gouvernement botswanais a donné le feu vert à une mine géante d’une valeur de 3 milliards de dollars dans la Réserve naturelle du Kalahari central alors que le recours des Bushmen du Kalahari contre le refus des autorités du Botswana de leur permettre l’accès à l’eau est en cours d’instruction.

    Gem Diamonds a annoncé que sa demande d’ouverture d’une gigantesque mine de diamants près de la communauté bushman de Gope située dans la réserve a été approuvée. La compagnie affirme avoir obtenu le consentement des Bushmen sur les terres où la mine sera située.

    Survival a cependant alerté à maintes reprises Gem Diamonds sur le fait que les Bushmen ont droit à des conseils indépendants sur les impacts potentiels de la mine. Aucun avis n’a été donné et de nombreux Bushmen dont les terres seront affectées par cette mine vivent encore en dehors de la réserve dans de sinistres camps de relocalisation, suite à leur expulsion en 2002. Le gouvernement refuse l’accès à l’eau et le droit de chasser à ceux qui sont restés dans la réserve.

    Survival et les Bushmen ont toujours soutenu que les premiers habitants de la réserve du Kalahari ont été expulsés pour faire place à l’exploitation diamantifère. Ce que le gouvernement a toujours nié, prétendant que le gisement de diamants de Gope n’était pas ‘économiquement viable’.

    Un Bushman, qui souhaite rester anonyme, a déclaré aujourd’hui : «Pourquoi le gouvernement a-t-il décidé de délivrer la licence d’exploitation minière aujourd’hui, alors que notre appel pour récupérer notre accès à l’eau est en cours d’instruction? Il semble que c’est là sa réponse à notre revendication. Il nous fait comprendre que même si nous gagnons notre droit à l’eau en appel, la mine de diamants s’installera de toutes façons.

    ‘C’est la preuve définitive que l’argument du gouvernement selon lequel il ne veut pas que nous vivions dans la réserve afin de protéger la faune est un mensonge. Qui va porter atteinte à la faune? Les gens qui y ont vécu pendant des milliers d’années ou une mine de trois milliards de dollars avec toute l’infrastructure qu’elle va impliquer : des routes, des lignes électriques, des milliers de tonnes de déchets et l’arrivée de centaines de personnes?’

    L’argument de Gem Diamonds selon lequel les Bushmen ont donné leur consentement à la mine pourrait être risible s’il n’était pas tragique. Comment des gens qui sont privés d’eau pour les forcer à quitter la réserve peuvent-ils être en mesure de donner leur consentement libre et éclairé? Surtout lorsque personne en dehors de Gem Diamonds et du gouvernement ne les a informés au sujet de l’impact que cette mine aura sur eux? Survival soutient depuis des années que le gouvernement a voulu ouvrir la réserve pour y extraire des diamants. Le gouvernement l’a toujours nié – mais nous avons malheureusement raison.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :